top of page

Merci pour votre envoi !

  • Melanie Breton

J'ai repoussé un rêve ou Peur d'avoir l'air Partie 2

Pour ceux qui ont lu l'article ''Peur d'avoir l'air'', vous aurez peut-être compris que cette ''peur d'avoir l'air'' m'a empêchée de prendre plusieurs décisions. Cette ''peur d'avoir

l'air'', entre autres, m'a retenu de faire ce que je voulais vraiment faire dans la vie.


Parce que j'ai cru que je devais être la meilleure de mon domaine, sinon, je ne pouvais pas réussir. Parce que je pensais que je pouvais littérallement mourir d'avoir des critiques négatives et parce que je pensais 1h sur 2 que j'étais tout simplement plus nulle que tout le monde.


Un fantastique mélange de sentiment d'infériorité, mixé à une croyance que je n'étais pas accepté par personne et le tout couronné d'une peur effroyable à la critique, ça donne rarement des décisions ben cohérentes. Je faisais confiance pratiquement à tout le monde, sauf à moi-même. Comme si tout le monde savait plus que moi ce dont j'avais besoin.


''Ah ouin, tu penses que je devrais faire ça?.... ah, ok...''


Comme si, dès que j'ai quitté mon cocon du secondaire, là ou j'étais bien et ou tout le monde me connaissait, j'ai figée. Mais complètement figée.


Par contre, à chaque début d'année, mon rêve de jeune fille revient m'effleurée le visage tranquillement et me remplit le coeur. À chaque début d'année, je vibre en me visualisant en train de faire ce que j'ai toujours voulu faire.


Quand je regarde ce que j'ai fait dans le passé, je suis pourtant en majorité fière de ce que j'ai accomplis (à part un truc que j'ai ben de la misère à me pardonner... je vous le raconterai peut-être dans un autre article). Mais outre ce moment, je suis fière de ce que j'ai fait. Bon, j'ai fait à peu près tout sauf ce que je voulais vraiment faire, mais j'ai quand même pas mal de cordes à mon arc. Par contre, ce n'est pas exactement ce que je voulais faire. J'avais trop peur de faire ce que je voulais faire et que ça ne marche pas. Yep, cette peur effroyable de l'échec. Faque mon ego s'est dit: ''t'as raison, tu pourrais vraiment mourir si tu essais.... faque fait d'autres choses d'abord''. Pis je l'ai écouté, ce câlisse.


Mais................. je n'ai pas dit mon dernier mot*



*Note de bas de page: je suis complètement consciente que je vous dit beaucoup sans vraiment rien vous dire. D'après moi, cet article aura une partie trois (clin d'oeil avec musique excitante).

262 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page